Proposition pour un SEO collaboratif à destination des invisibles du web

Notre web quotidien

D’ordinaire, nous, SEO’s, avons à faire avec le secteur marchand, directement ou indirectement. La finalité du travail est généralement de faire de l’accroissement du chiffre d’affaire le KPI principal. Un ROI directement calculé à partir de ce KPI nous projette de facto dans une relation commerciale et marchande. Aussi le client est a priori une personne qui a les moyens d’investir et budgète sa communication.

Et les autres ?

Pour autant cela ne représente qu’une partie du web, fort heureusement d’ailleurs. Car si le SEO est consubstantiel d’un site web, combien ne bénéficient d’aucune optimisation ? Beaucoup restent sur la touche, bien à l’abri des visites, faute d’information et de moyens.

Ce que nous proposons

Associations, artistes, acteurs, musiciens, écrivains, poètes, chercheurs, et j’en passe une palanquée, ne bénéficient souvent d’aucune optimisation de leur site web. Pas d’argent. Pas d’argent, pas de visibilité. Ils ne méritent souvent pas moins que nos clients d’avoir un peu d’audience, certains méritent même d’être connus.

Nous lançons un test avec l’idée suivante. Si quelques SEO’s donnent gracieusement un peu de leur temps, pas beaucoup, la somme de ces petits efforts sera suffisante pour apporter la visibilité requise. Chacun peut contribuer comme il veut, autant de temps qu’il veut, avec les moyens qu’il a.

En retour un simple troc. Pour un musicien, invitation au concert dans la ville où il passe et où se trouvera un des SEO’s contributeurs. Invitation à une expo, un spectacle, envoi d’un bouquin, etc.

Projet en cours

Aujourd’hui nous travaillons à l’optimisation d’un site présentant une chanteuse de jazz et son septet. Un septet coûte cher et reçoit peu. Les musiciens s’y investissent surtout par passion et ne sont pas rémunérés à hauteur de leur travail.

Tout est encore informel, sans organisation particulière. Mais nous avons décidé de nous investir dans ce projet et d’y contribuer dans notre domaine de compétence. Est-ce le premier et le dernier, ou le premier d’une longue série, impossible à dire. On met juste le bateau à l’eau et on verra si le vent se lève.

Si vous avez envie d’y participer, vous êtes cordialement invité à nous le signifier en commentaires ou par mail (contact@webcontentspinning.com). Dans ce cas nous vous tiendrons informés de la suite.

Et qui vivra verra.

40 réflexions au sujet de « Proposition pour un SEO collaboratif à destination des invisibles du web »

  1. Bien altruiste cette idée, mais j’y vois tellement d’inconvénients.

    1 – La maigre reconnaissance : la plupart de ces gens ne se rendent même pas compte du travail que ça peut être et de l’importance que ça a. J’imagine parfaitement, comme c’est déjà le cas souvent avec les graphistes, un musicien qui « me paye une bière » parce que j’ai réussi à le placer sur « location groupe rock ».
    2 – Encore plus de concurrence : plus on positionne de site, plus on s’encombre de concurrence. Est-ce que ce n’est pas se tirer une balle dans le pied ?
    3 – Dépréciation de notre travail : en parlant de tirer une balle dans le pied et qui va de pair avec mon premier point, se vendre à ce prix (c’est à dire à la discrétion du client, c’est à dire que dalle), c’est ne pas rendre service à la profession.

    Au final, sans reconnaissance et à un prix bradé, voire troqué, j’aurai vraiment l’impression de me prostituer.

    Niveau avantage, mis à part le sentiment du « je suis un mec bien » qui certes, a une très grande valeur, ne me semble pas justifier de renvoyer une si piètre image mon métier (voir les 3 points).

    Je suis SEO et je gagne très bien ma vie avec, pourtant je rends service à des potes de temps en temps. Plus je le fais moins j’ai envie de le faire.

    • 1. Nous ne manquons pas de reconnaissance et ne courrons pas derrière. Ce n’est effectivement pas avec ce genre de projet que vous optimiserez la votre, ce n’est pas, de toute façon, sa vocation.

      2. Comme s’il n’y avait pas assez de place.

      3. Offrir une prestation, ou la troquer, ce n’est pas nuire à notre profession. Ceux qui nuisent à notre profession sont de loin ceux qui :
      – s’improvisent dans métier et manquent des compétences préalables
      – exploitent la crédulité des gens pour les tromper sur la marchandise

      Tout le monde n’est pas concerné par le souci de l’autre, chacun peut se contenter de compter ses sous sur son petit tas de pièces. Et bien sur il y aura toujours des gens pour confondre « prostitution » et partage ou altruisme. Merci pour l’éclairage sociologique d’une certaine frange de SEO’s.

  2. Hello Pappy

    Je pratique le troc SEO depuis une dizaine d’années
    et je salue donc ton post :
    OK j’adhère totalement à cette pratique, structure légère pour l’instant
    Mais on ne coupera pas à une plate-forme d’echange si le vent se lève.

    Quand tu veux.
    David

    • C’est noté, merci à toi. Pour l’instant c’est une sonde, un test. Après on ne sait pas.

  3. c’est un peu sur le principe de l’open source, pour le côté logiciel/applicatif.
    Une horde d’informaticiens, passionnés par une idée, une ambiance, un challenge investissent de leur temps pour développer un projet.

    Et c’est cette somme d’individualités, qui suivent la chronologie et le cycle de vie du projet, parfois en le modifiant pour les plus impliqués qui permettent d’obtenir un résultat.

    Ce que tu demandes n’est pas si différent finalement. En fait, c’est exactement la même chose.

    Mon avis, est que comme tous les projets open source, il faut arriver à créer une ambiance, un intérêt, que cela génère une envie, une étincelle de la même manière et avec la même intensité que pour les applications open source.

    La difficulté est de maintenir l’éveil autour d’un projet, de susciter l’adhésion et l’enthousiasme. C’est difficile. Les gens vont et viennent, accrochent ou n’accrochent pas.

    Comment vas-tu arriver à faire ça ? Car il faut bien un animateur en chef qui dirige la partition.

    • Oui c’est clairement un esprit Open Source s’il faut y trouver une référence. Après comme je le dis c’est juste un test. En fonction du vent, il y a plusieurs options. Justement sur une structure horizontale, l’aspect pyramidal d’un acteur central est compliqué. C’est juste une histoire de coordination et de faire matcher un site et quelques SEO’s. Pour le coup ce n’est pas ce projet (qui n’en est pas à ce stade) qui est intéressant, mais les sites que l’on propose à l’optimisation. On a envie, on peut; on n’a pas envie, on passe.

  4. Hello,

    J’ai 1 ou 2 sites liés à la musique, voilà ce que je peux proposer : quelques articles.

    Il existe beaucoup de plateformes proposant des pages relativement bien optimisées d’un point de vue SEO. Vous voulez partir de zéro ?

  5. Salut,
    J’aimerais empiler sur l’idée du billet et incluant la référence à l’open source du commentaire de loran. Par ailleurs, peut-être fournir une plus value à Papy Spinning:

    Partons du constat que le SEO est en fin de compte quelques techniques de base mais qui sont appliquées avec spécificité par chaque « artisan »… Chacun a son rafinement, ses façon de faire. Chacun aussi a ses lacunes et ses failles.

    S’il s’agissait d’une action concertée et commune, gérée à la méthode Open Source, dans un espace de collaboration (privé), et que chacun y aille de son analyse/plan d’action pour chaque projet, ce simple partage de connaissances nous pousserais tous un bon coup vers le haut.

    Le « client » ET les « collaborants », tireraient tous ainsi une valeur de directement de l’exercice.

    Et puis nous deviendrions ensuite une force montante dans le marché… SEO Légion et jusqu’à la domination de l’Univers! 😉

    Mon grain de sel
    Cheers

    • Merci pour le grain de sel. On est déjà dans la prospective et pour l’heure c’est un test, un petit truc informel, une contribution minime.

      • Je m’excuse Papy, je suis incapable de ne pas voir grand hehehe

        Je donne souvent un coup de pouce sur un site invisible, parce que j’ai rencontré le propriétaire et que je le trouve sympa ou encore pour draguer :))

        Mais je participerais volontiers à une initiative concertée. Je suivrai l’évolution ici.

  6. Il y a d’abord à la base de ce projet une envie simple qui est de partager connaissances et compétences à destination d’un public qui ne peut dans un cas présent s’offrir les services de professionnels.

    Un grand nombre d’initiatives restent méconnues par manque de savoir faire.
    L’idée du « troc » est juste une manière agréable de rencontrer ce public autour d’un verre comme cela se fait dans bien d’autres occasions sans pour autant être assimilé à un « deal ».

    En ce qui concerne la reconnaissance, accorder un peu de temps gratuitement et dans un bon état d’esprit à « ces oubliés du web », c’est pour moi la plus grande source de satisfaction personnelle. pour le reste comme le dit si bien Papy, on ne fait pas du bénévolat pour une quelconque reconnaissance mais par conviction.

  7. C’est à expérimenter. J’ai participé à plusieurs projets open source pour la fondation Apache et ce qui m’a toujours surpris c’est qu’il n’y a jamais eu de chef de projet. Juste un groupe de passionné capable de travailler ensemble. En fait, le chef de projet était JIRA.

    Ce serait une chouette expérience dans le monde du SEO. Si le projet se concrétise, je suis partant pour expérimenter ça.

  8. Pourquoi pas ?
    Il faut je pense, avoir une certaine maturité et une expérience certaine pour ‘oser’ ce type de fonctionnement.
    Je le vois souvent, l’appât du gain ou le besoin de reconnaissance sont extrêmement répandus.

    Quand on est conscient de sa valeur, qu’on su dire « merde » à moult clients, qu’on n’a plus rien à prouver, qu’on a des cartons plein de satisfaction à la cave et que la gloire éphémère du dieu tweet, le montant du compte en banque nous importe peu, il devient naturel de faire du bénévolat.

    Sans rien attendre en retour, ni $, ni reconnaissance.
    Juste le plaisir de partager son expérience, d’être utile, de ne pas laisser se perdre ce qu’on sait bien faire.

    Je t’envoie un mail 😉

  9. Comme Sylvain, cela peut en effet être un projet intéressant et une belle expérience 🙂

    Je ne possède pas de site qui traite spécialement de musique mais je suis partant pour faire un peu de linking si besoin !

  10. Je ne m’étendrais pas dans un long discours si ce n’est qu’étant un fervent adepte de l’open source je ne peux que souscrire à cette démarche.

    Si vous souhaitez un coup de main d’un Normand « dans la force de l’age » , n’hésitez pas, faite signe !

  11. Bonne idée de départ il va maintenant falloir l’optimiser (ben oui on est seo jusqu’au bout 😉 ) pour donner envie au référenceur de la rejoindre.

    Ce projet est donc plus un projet de coeur dont à grand besoin notre profession.
    Aujourd’hui beaucoup de chose tourne autour de l’indivdualisme et un peu d’altruisme ne ferai pas de mal.

    Le plus dur sera le facteur temps !
    Le temps c’est de l’argent, on travail la journée il faudrait donc faire cela pendant le WE, nos temps de pause ou le soir !
    C’est faisable avec de la motivation mais sur la durée je n’en suis pas si sur. Ce qui m’amène au deuxième point : le temps c’est aussi la durée de vie d’un projet, au début on créé quelque chose de nouveau qui sucite l’enthousiasme mais généralement ça retombe très vite s’il n’y a pas d’élément fédérateur fort.

    D’ailleurs je rejoins Loran quand il dit qu’il faut « maintenir l’éveil autour d’un projet ».
    Je pense que c’est le principal problème de ce projet. Mais rien n’est impossible 😉

    • Entièrement d’accord avec toi et Lauran mais pour l’instant on regarde juste à l’échographie s’il y a quelque chose. Bien sur pour la suite c’est à prendre en compte.

  12. Salut Papy,
    Ton post m’a fait sourir car il est totalement d’actualité pour moi. Je viens d’accepter de créer le site d’une association d’artistes (peintres, sculpteurs,…) et de le référencer gracieusement (dans les trois sens du terme :-)). La finalité du projet (dans une V2) sera de permettre aux artistes de vendre directement leurs oeuvres aux internautes.
    Bref assez parlé de moi, ton projet m’intéresse. Le seul frein dans mon cas est le temps de disponibilité… je vais déja avoir du mal à dégager le temps nécessaire pour le projet évoqué ci-dessus… Tiens nous au courant en tout cas !

    • Sur que ce n’est jamais simple de consacrer du temps pro. Mais à plusieurs les quelques minutes consacrées par chacun à du lien, du conseil, etc., peuvent se capitaliser et représenter quelque chose d’intéressant, en tout cas bien meilleur que s’il ne s’était rien passé.

  13. L’idée est bonne mais elle présente quelques problématiques qu’il semble bon de vous rappeler ou de vous apprendre.
    Les artistes quels qu’ils soient, dans la mesure où ils vivent de leur art s’entend, ont d’autres moyens pour se faire connaître : les chargés de diffusion et de production. C’est un métier et ce sont des professionnels de la représentation auprès des publics et secteurs visés, attention donc à une éventuelle « concurrence ».
    Ceci dit je cautionne le projet s’il s’adresse en particulier à des structures identifiées comme n’ayant véritablement pas les moyens d’un budget comm’ au lancement ou de structures semi-pro qui ne visent pas plus loin que d’utiliser la musique, le théâtre etc comme un moyen d’arrondir ses fins de mois.
    Nous aurions tous à y gagner en terme d’image, et aussi est-ce là un moyen de faire rempart à tous les pseudo professionnels qui pourrissent le paysage.
    En ce qui me concerne, je travaille à l’élaboration d’une offre globale au artistes incluant site, référencement naturel, diffusion et production et campagne emailing dans une approche solidaire avec retour sur résultats passés un certain seuil de rentabilité.
    En cas de non réussite ? C’est une prise de risques co-latérale et j’aurais beau jeu de me dire j’ai essayé d’aider
    EN cas de réussite ? Pas de scrupules à avoir fixé une rétribution au pourcentage comme elle se fait dans ce milieu.

    Julien Hasselmann
    Webmaster et Chargé de Production

    • Merci pour cette référence. Oui s’il veut bien ce serait intéressant. De mon côté j’avais vu passer il y a quelques années quelque chose dans le genre mais je ne l’ai pas retrouvé.

  14. Autant j’aime l’idée de donner des coups de pouce à des projets ou à des causes qui nous sont chères, autant la demande d’une contrepartie me semble tuer l’idée dans l’œuf. Je préfère de loin travailler en solo pour pousser ne serait-ce qu’un tout petit peu le jus vers ceux qui font que les choses s’améliorent, par exemple en posant un lien sur 100, 500 ou 1000 vers de tels projets.
    Je suis bien conscient qu’il ne s’agit pas vraiment d’une prestation, juste un petit geste qui ne fera jamais monter la concurrence.
    Au pays des Bisounours, l’espoir est roi.

    • Étonnante précognition de votre part de savoir à l’avance ce que les choses seront. Bravo, c’est un talent rare. Côté « bisounours » nous concernant, vous êtes manifestement très bien renseigné. Ca fait plaisir de lire des commentaires aussi brillants. Revenez quand vous voulez nous inonder de votre science. Merci, vraiment merci à vous.

      ps: je me suis permis de virer le backlink pathétique que vous espériez obtenir de ce site, il ne vous serait d’aucune utilité.

      • La remarque sur les Bisounours ne visait que moi et ma naïveté de croire que placer des liens de temps en temps vers des sites soutenant des causes puisse les aider un tout petit peu, et pas du tout votre projet. La formulation en était maladroite, et je m’en excuse.
        ps: pour ce qui est du backlink « pathétique », il pointait vers un billet qui invite à soutenir quelques causes (et il y en a beaucoup), histoire d’illustrer mon propos.

  15. Bon alors comme je disais dans mon commentaire précédent qui dois je le dire a été sauvagement non-enregistré par WordPress – je trouve l’idée plutot bonne surtout que j’ai commencé un article il y a longtemps de cela sur « Comment faire faire l’extra effort a votre consultant SEO » que j’ai intitulé « si vous etes content de votre SEO – tippez le! »

    La pour le coup c’est vrai que ca peut etre une super idée – ou grace a la connaissance générale – un « petit » artisan pourra voir de beaux résultats en écahnge de son savoir a lui – un échange de bons procédés en sommes –

    De mon coté je serais partant meme si j’ai peu de temps et qu’au final je risque de ne pas profiter de grand chose compte tenu de la distance qui me sépare de la métropole.

    • C’est noté et très sympa de ta part. Attends si ça trouve on tombera sur le prochain Sixto Rodriguez !
      Oui en général on tous très peu de temps à consacrer à ce genre de choses… mais les gouttes de pluie font bien les rivières 🙂

  16. Beau projet auquel je ne peut qu’adhérer : ça changera des dossiers clients traditionnels qui nous animent tous au quotidien. Tu peux compter sur moi.

  17. OK. si je peux aussi apporter quelques gouttes de pluies pour alimenter la rivière en fonction de mon emploi du temps, je serai ravi ! En ces temps de disette pour une bonne partie des artistes d’ici ou d’ailleurs…

Les commentaires sont fermés.